qu’est-ce qu’une action de titre tranquille?

Florida Quiet Title Attorney

une procédure visant à établir le droit d’une personne à la propriété d’un bien immobilier contre un ou plusieurs demandeurs défavorables.

Une action en justice visant à calmer le titre est une action en justice intentée, conformément au chapitre 65 des lois de Floride (intitulé « Quieting Title”) devant un tribunal de Circuit pour établir la propriété de biens immobiliers (terrains et bâtiments apposés sur un terrain)., Le demandeur (généralement l’affaire est intentée par le propriétaire de la propriété en question) dans une action en titre silencieuse demande l’entrée d’une ordonnance du Tribunal qui empêche tout défendeur nommé(se référant à la partie ou aux parties « nommées” dans la poursuite) de faire toute réclamation ultérieure sur la propriété en question.

des actions de titre tranquilles sont absolument nécessaires car pour transmettre le titre (vendre la propriété), il faut pouvoir vendre la propriété libre et libre de toute charge (se référant aux privilèges, jugements, etc.). Conformément à la Loi de Floride 65.,021 (2), s’il obtient gain de cause dans l’action en titre tout à fait, le Tribunal rendra un jugement formel signé par le juge qui sera déposé avec les registres des biens immobiliers du comté dans lequel le bien en question est situé. Le jugement devrait supprimer tout nuage affirmé sur le titre et « calmer » le titre du propriétaire à la propriété, ce qui le rend à la fois assurable (du point de vue du titre) et commercialisable (ce qui signifie que le propriétaire est en mesure de vendre la propriété libre et libre de tout problème de titre).

Un titre calme costume est également souvent mentionnés comme un costume pour supprimer un nuage sur le titre., Un nuage est toute réclamation ou revendication potentielle de propriété de la propriété. Un nuage sur le titre peut être une réclamation pour la pleine propriété de la propriété ou une réclamation de propriété partielle, comme une hypothèque non satisfaite, un jugement ou un privilège d’un montant qui ne dépasse pas la valeur réelle de la propriété., Un titre de propriété immobilière peut être considéré comme obscurci si le demandeur (le propriétaire de la propriété) pourrait avoir à défendre sa pleine propriété de la propriété devant un tribunal contre une partie à l’avenir qui pourrait réclamer un intérêt ou un intérêt de propriété (par exemple en vertu d’une hypothèque, d’un jugement, d’un privilège ou d’une

un propriétaire peut intenter une action en justice, que le défendeur (encore une fois, se référant à la ou aux parties nommées dans le procès) fasse valoir un droit de bonne foi à prendre possession des lieux., Gardez à l’esprit qu’un titre calme d’action ne prévoit aucune indemnité ou de dommages-intérêts à verser au titulaire, qui porte un titre calme action. Une action de titre tranquille est simplement un procès conçu pour effacer le titre à la terre et supprimer tous les nuages sur le titre sur la Floride immobilier. Une action en titre silencieuse ne peut pas supprimer ou éclaircir toutes les réclamations qui peuvent être intentées contre la propriété en question. Par exemple, un privilège fiscal fédéral survivra généralement à une action de titre tranquille.,

Une action en titre tranquille en Floride n’aura pas 100% effacé le titre du bien immobilier en question à moins et jusqu’à ce que:

  1. une poursuite en titre tranquille a été déposée et signifiée et statuée par le Tribunal., Cela exigeait que des recherches approfondies aient été menées pour tenir compte de toutes les réclamations potentielles qui pourraient être intentées contre la propriété)
  2. tous les privilèges supérieurs ont été satisfaits par écrit,
  3. un jugement écrit a été signé par le Tribunal et enregistré dans les dossiers publics du comté où la propriété est située,
  4. un souscripteur d’assurance titres a confirmé que tous les demandeurs potentiels de la propriété ont été correctement comptabilisés dans la poursuite et que lesdites réclamations potentielles ont été supprimées ou satisfaites.,

Quels sont les coûts typiques associés au dépôt d’une Action en titre silencieuse?:

les coûts impliqués dans le dépôt d’une action en titre tranquille en Floride comprennent des choses telles que les frais de dépôt requis par le Tribunal qui varie entre 3 300 et 4 450, selon le comté dans lequel l’affaire est déposée. Il y a aussi des frais de recherche de titres d’environ 125 $et des frais de Publication d’environ 150.. Si nécessaire, un tuteur Ad Litem (« GAL”) peut devoir être nommé, auquel cas les frais de GAL varient entre 300 $et 600 depending selon la complexité de l’affaire.,

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez avez des questions concernant un titre calme en Floride, contactez Bakalar & Associates, P. A. aujourd’hui.

le texte complet de la version 2016 du chapitre 65 des Statues de Floride est montré ci-dessous et est montré pour faire prendre conscience au lecteur de toutes les subtilités et les exigences D’une action tout à fait titre:

chapitre 65
titre calme

65.011 immobilier; certaine juridiction sur.
65.021 immobilier; suppression des nuages.
65.031 immobilier; suppression des nuages; demandeurs.
65.041 immobilier; suppression des nuages; défendeurs.
65.,051 immobilier; suppression des nuages; joinder.
65.061 titre apaisant; recours supplémentaire.
65.071 titre apaisant; actes sans jointure de femme lorsqu’ils sont séparés pendant 30 ans.
65.081 titres fiscaux; titre calme.
65.011 immobilier; certaine juridiction sur.,reof, ou par deux ou plusieurs prétendant posséder la même terre ou une partie de celle-ci en vertu d’un titre commun contre plus d’une personne ou société occupant ou revendiquant le titre de la terre ou une partie de celui-ci en défaveur du demandeur, que les défendeurs revendiquent ou détiennent en vertu d’un titre commun ou non; et doit déterminer le titre du demandeur contre les défendeurs et prononcer un jugement qui calme le titre du demandeur et lui attribue la possession et peut prononcer des injonctions, temporaires ou perpétuelles, nommer des séquestres et prendre les ordonnances sur les frais nécessaires pour protéger les droits des parties.,

l’Histoire.- art. 1, ch. 3884, 1889; RS 1500; GS 1949; RGS 3212; CGL 5004; a. 20, ch. 67-254.
Note.—Ancien art. 66.10.
65.021 immobilier; suppression des nuages.- Les tribunaux de la Chancellerie sont compétents pour connaître des actions intentées par toute personne ou société, qu’elle soit en possession réelle ou non, revendiquant un titre légal ou équitable de propriété foncière contre toute personne ou société qui n’est pas en possession réelle, qui a, semble avoir ou revendique une succession, un intérêt ou une revendication juridique ou équitable défavorable pour déterminer cette succession, cet intérêt ou cette revendication et calmer ou éliminer les nuages du titre de propriété foncière., Le fait que le titre n’ait pas fait l’objet d’un litige en droit ou qu’il n’y ait qu’un seul plaideur de chaque côté de la controverse ou que la réclamation, la succession ou l’intérêt adverse soit nul à première vue, ou bien qu’il ne soit pas nul à première vue, nécessite des preuves extrinsèques pour établir

l’Histoire.- art. 1, ch. 4739, 1899; GS 1950; RGS 3213; art. 1, ch. 10223, 1925; CGL 5005; art. 2, ch. 29737, 1955; a. 20, ch. 67-254.
Note.—Ancien art. 66.11.
65.031 immobilier; suppression des nuages; demandeurs.,—Une action en chancellerie visant à calmer le titre d’un terrain ou à dégager un nuage d’un terrain peut être maintenue au nom du propriétaire ou de tout propriétaire antérieur qui a justifié le titre. Toutes les terres, dont le titre est sujet à un défaut commun, peuvent être reprises en une seule action, quel que soit le nombre de propriétaires légaux ou équitables existants.

l’Histoire.- art. 1, ch. 10221, 1925; CGL 5006; a. 20, ch. 67-254.
Note.—Ancien art. 66.12.
65.041 immobilier; suppression des nuages; défendeurs.,- Aucune personne qui n’est pas partie à l’action n’est liée par un jugement rendu défavorable à son intérêt, mais tout jugement favorable à la personne profite à cette personne dans la mesure de son titre légal ou équitable.

l’Histoire.- art. 2, ch. 10221, 1925; CGL 5007; a. 20, ch. 67-254; A. 345, ch. 95-147.
Note.—Ancien art. 66.13.
65.051 immobilier; suppression des nuages; joinder.,- Deux personnes ou plus qui sont intéressées à retirer un nuage ou à réduire le titre de terre contre les mêmes nuages ou des revendications défavorables peuvent se joindre en tant que demandeurs dans une seule action pour supprimer ces nuages ou calmer le titre, bien que leurs intérêts se rapportent à des terres distinctes ou des parties de celles-ci.

(1) compétence.,ore personnes prétendent posséder la même terre, ou une partie de celui-ci en vertu d’un titre commun contre toutes les personnes ou sociétés revendiquant le titre de la terre ou l’occupant défavorablement au demandeur, que les défendeurs revendiquent ou détiennent en vertu d’un titre commun ou non, et doivent déterminer le titre du demandeur et peuvent prononcer un jugement qui calme le titre et attribue la possession à la partie qui y a droit, mais si un défendeur est en possession réelle d’une partie de la terre, un procès par jury peut être exigé par toute partie, après quoi le tribunal ordonne une question en éjection quant à ces terres à faire et à juger par un jury., La disposition prévoyant un procès devant jury n’affecte pas l’action sur des terres qui ne sont pas prétendument en la possession réelle d’un défendeur. Le tribunal peut rendre un jugement définitif sans attendre la décision de l’action d’éjection.

(2) motifs.,nt dans tout comté dans lequel une partie du terrain est située pour que la cession ou toute autre preuve de revendication ou de titre soit annulée et que le nuage soit retiré du titre et que son titre soit apaisé, que ce propriétaire réel soit en possession ou non ou menacé d’être perturbé en sa possession ou non, et que le défendeur soit un résident de cet état ou non, et que le titre ait fait l’objet d’un litige en droit ou non, et que la revendication, le titre ou l’intérêt adverse soit nul à première vue ou non, ou sinon nul à première vue qu’il puisse exiger des preuves extrinsèques pour établir sa validité., Un tuteur ad litem ne peut être nommé que s’il apparaît de manière affirmative que l’intérêt des mineurs, des personnes mal intentionnées ou des condamnés est en jeu.

(3) DERAIGNMENT DE TITRE.—Le demandeur doit retirer son titre de la source d’origine ou pendant une période d’au moins 7 ans avant de déposer la plainte, sauf indication contraire du tribunal, en indiquant le livre et la page des registres où tout instrument affectant le titre est enregistré, s’il est enregistré, à moins que le demandeur ne réclame d’une source commune avec le défendeur.

(4) arrêt.,- S’il apparaît que le demandeur a un titre légal sur le terrain ou en est le propriétaire équitable pour un ou plusieurs des motifs mentionnés au paragraphe (2), ou si un défaut est inscrit contre le défendeur (auquel cas aucune preuve n’est nécessaire), le tribunal prononce un jugement retirant le nuage présumé du titre du terrain et annulant à jamais le titre du demandeur et de ceux qui le réclament depuis le début de l’action et statuant que le demandeur a un bon titre en fief simple sur ledit terrain ou l’intérêt ainsi débarrassé du nuage.

(5) enregistrement des jugements définitifs.,- Tous les jugements définitifs peuvent être enregistrés dans le comté ou les comtés dans lesquels le terrain est situé et fonctionnent pour acquérir le titre de la même manière que si une cession était exécutée par un magistrat ou un commissaire spécial.

(6) fonctionnement.- Cette section est cumulative avec d’autres recours existants.,si la femme n’a jamais vécu dans le comté où la Terre est située avec le mari comme épouse et n’a jamais fait valoir aucun droit inchoate de dot sur la terre, le droit inchoate de dot est dessaisi et est un nuage sur le titre de la terre et l’acheteur de la terre a le droit d’enlever le nuage et d’empêcher la femme ou les héritiers de réclamer une dot ou un autre intérêt de ces acheteurs et leurs ayants droit.,

(2) lorsque ces faits sont avérés, le tribunal jugera que la femme et les héritiers du mari sont à jamais interdits et perpétuellement enjoints de revendiquer un intérêt dans la terre découlant de la dot ou autrement, et que la femme n’a pas participé à l’exécution des actes par lesquels le mari a cédé la terre en tant qu’un seul homme en vertu des faits énoncés ci-dessus n’est pas efficace pour réserver un droit inchoate de dot sur la terre détenue par ces acheteurs.

(1) PARTIES.,l’état, la municipalité ou la subdivision politique qui a été acquise par suite d’une procédure ou d’une forclusion pour non-paiement d’impôts ou de cotisations spéciales, ou le successeur en titre du bénéficiaire ou de l’acheteur, peut maintenir une action en chancellerie pour conserver le titre de propriété sur le terrain inclus dans l’acte fiscal, ou ainsi acheté contre le titulaire du titre record sur le terrain, et contre toute autre personne ou société revendiquant un intérêt sur le terrain ou un privilège ou une charge sur celui-ci, avant la délivrance de l’acte fiscal ou avant la perte du titre sur le terrain dans la procédure fiscale ou la forclusion.,

(2) DERAIGNING TITRE.- Les Actions peuvent être maintenues en vertu des présentes, que le demandeur soit ou non en possession du terrain en cause, mais lorsque le défendeur est en possession réelle du terrain, un procès devant jury peut être organisé comme prévu dans d’autres actions pour calmer le titre. Lorsque l’action est fondée sur un acte fiscal, la plainte n’a pas besoin de deraigner le titre au-delà de la délivrance de l’acte fiscal., Lorsque l’action est fondée sur une cession par cet état, ou une municipalité ou une autre subdivision politique de celle-ci, d’un terrain dont il a acquis le titre par une forclusion ou une autre procédure pour non-paiement d’impôts, la plainte n’a pas besoin de déréférencer le titre au-delà de l’acte ou de tout autre instrument ou acte conférant le titre à l’État, à la municipalité ou à une autre subdivision politique de l’état.

(3) lorsque les TAXES ont été payées.,- Aucune défense à l’action ou à l’attaque contre l’acte fiscal ne doit être faite, sauf la défense que les impôts évalués sur la propriété avaient été payés par l’ancien propriétaire avant la délivrance de l’acte fiscal.

(4) lorsque L’acte fiscal a été émis avant la cession par le souverain.,- Aucune défense ne sera faite à l’action en raison de l’évaluation de la propriété ou de la délivrance de l’acte fiscal avant que les États-Unis ou l’état ne se soient séparés du titre de propriété de la propriété, et aucune autre attaque ne sera faite contre celle-ci, sauf la défense selon laquelle les impôts évalués sur la propriété avaient été payés par la personne, ou un Demandeur sous lui, à qui le brevet ou la cession des États-Unis de l’État a été délivré avant la délivrance de l’acte fiscal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *