Vrai ou Faux: Il n’y a Pas de Pharmacien Emplois

La vérité est, il y a beaucoup de pharmacien emplois, mais beaucoup d’entre eux sont pris et la concurrence pour les postes ouverts a augmenté.
Le fait qu’il y ait moins d’emplois de pharmaciens disponibles est le résultat de plusieurs facteurs, notamment:

  • La croissance projetée de l’emploi de pharmaciens ne s’est pas complètement matérialisée.
  • Plus de personnes choisissent de se former en tant que pharmaciens en fonction de la croissance prévue de l’emploi, donc plus de diplômés des écoles de pharmacie.,
  • Il y a eu des coupes budgétaires de Medicare et plusieurs états se désengagent de L’expansion de Medicaid.
  • les coûts de l’assurance maladie sont plus élevés.

un rapport présenté au Congrès en 2000 prévoyait un besoin d’un minimum de 157 000 nouveaux postes de pharmaciens d’ici 2020, ce qui se traduit par un taux de croissance prévu de 7850 nouveaux emplois de pharmaciens par an. Cependant, le besoin réel de pharmaciens n’a jamais atteint ces attentes et a même commencé à diminuer 10 ans plus tôt que prévu.,
Les écoles de pharmacie ont répondu à la demande attendue pour plus de pharmaciens en augmentant le nombre de programmes de pharmacie accrédités de 58% entre 2000 et 2014. De nouvelles écoles de pharmacie devraient ouvrir en 2016.
Les écoles ont diplômé plus de 85% plus de pharmaciens chaque année depuis 2010 et ont dépassé de 65% les niveaux élevés attendus d’emploi de pharmaciens au cours des 3 dernières années.
Le fait que le salaire moyen des pharmaciens ait augmenté de 49% au cours des 12 dernières années est un autre facteur contribuant à la baisse des emplois de pharmaciens., L’argent est un incitatif pour les futurs pharmaciens, et les salaires élevés signifient que les diplômés ayant une dette étudiante élevée (qui est actuellement en moyenne de 114 000$) s’attendent à être en mesure de rembourser leur dette rapidement.
L’excédent des diplômés en pharmacie a incité les employeurs de pharmaciens à embaucher plus de personnel à temps partiel, à réduire les salaires, à abandonner les avantages sociaux et à éliminer les primes. Ces actions sont simplement le résultat de l’offre et de la demande.
cependant, ce n’est pas la fin des opportunités d’emploi pour les pharmaciens. Il existe de nombreuses façons de vous différencier sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *